Logo

The Burnt Auction

jeudi 10 mars 2022 à 19:00

#NFT #CryptoArt #DigitalArt

Jeudi 3 mars de 11h à 21h Vendredi 4 mars de 11h à 19h Samedi 5 mars de 14h à 19h + “NFT mode d’emploi” Mardi 8 mars de 11h à 19h Mercredi 9 mars de 11h à 19h Jeudi 10 mars de 11h à 17h

LOT 8

15 000 / 20 000 €

Vendu 15 600 €

(Commissions d'achat incluses)

Léo Caillard (né en 1985)
@leocaillard

Love 3.0, 2022

Impression sur papier des informations du NFT

Accompagnée d’un NFT standard ERC-721 émis sur la blockchain Ethereum
Méta-données liées : fichier vidéo format .mp4
2700 x 1800 px, 30 secondes
Pièce unique (édition 1/1)

Adresse du smart contract :
0x495f947276749ce646f68ac8c248420045cb7b5e
Token ID :
52155248649947154561537338293550921308200401670489041687991313890671742418945

Notice

Diplômé des Gobelins, Léo Caillard explore depuis plusieurs années notre rapport éphémère à l’image et nos relations aux vertiges du temps. D’abord adepte des photomontages, l’artiste s’est ensuite mesuré au bronze et au marbre pour faire connaître ses célèbres Hipsters in Stone.
Le succès qu’il rencontre le pousse à exposer en mars 2018 au Classical Now au King’s College de Londres aux côtés d’artistes réputés tels que Marc Quinn et Damien Hirst. Léo Caillard partage avec ses illustres confrères le fait d’apprécier jouer avec les icônes universelles pour leur redonner leur grandeur grâce aux outils d’aujourd’hui.
En 2021, Léo Caillard se tourne vers l’art numérique pour continuer à revisiter les sculptures classiques de l’Antiquité et leur donne une seconde vie grâce aux NFTs. En convoquant ces références antiques pour interroger notre futur, Léo Caillard poursuit la voie initiée par les artistes de la Renaissance italienne aux XVe et XVIe siècle ainsi que des néoclassiques français de la fin du XVIIIe siècle. Une sensibilité et des thèmes qui font écho à ceux de collectionneuses et collectionneurs puisque son Hipster Laocoon récemment dévoilé sur SuperRare s’est envolé à 34 276 $ .

A graduate of the Gobelins, Léo Caillard has been exploring for several years our ephemeral relationship to the image and our relationship to the vertigo of time. First adept at photomontages, the artist then measured himself in bronze and marble to publicize his famous Hipsters in Stone.
His success led him to exhibit in March 2018 at Classical Now at King’s College London alongside renowned artists such as Marc Quinn and Damien Hirst. Léo Caillard shares with his illustrious colleagues the fact of enjoying playing with universal icons to restore their grandeur thanks to today’s tools. In 2021, Léo Caillard turns to digital art to continue revisiting classic sculptures from Antiquity and giving them a second life thanks to NFTs.
By summoning these ancient references to question our future, Léo Caillard continues the path initiated by Italian Renaissance artists of the 15th and 16th centuries as well as French neoclassical artists of the late 18th century. Sensitivity and themes that echo those of collectors since her Hipster Laocoon recently unveiled on SuperRare soared to a $34,276 sale.

Retour à la liste des lots