Nos valeurs


« Le succès fut toujours
un enfant de l’audace. »

Prosper Crébillon, Catilina

 

 

 

 

Salon d’Automne, 1905
« Salle N°VII MM. Henri Matisse,
Marquet, Manguin, Camoin,
Girieud, Derain, Ramon Pichot.
Salle archi-claire, des oseurs,
des outranciers, de qui il faut déchiffrer les intentions, en laissant aux malins et aux sots le droit de rire, critique trop aisée. […]
Au centre de la salle,
un torse d’enfant et un petit buste
en marbre, d’Albert Marque,
un modèle avec une science délicate. La candeur de ces bustes surprend au milieu de l’orgie des tons purs : c’est Donatello chez les fauves ».

Louis Vauxcelles, « Le Salon d’automne » in Gil Blas, 17 octobre 1905

Le respect

L’amour de l’art et des objets est notre moteur. En les respectant, leur offrant les meilleures conditions de stockage et d’exposition, de mise en valeur dans nos magalogues et dans notre espace, nous voulons leur offrir le plus beau des écrins pour mieux les transmettre. Un objet a une histoire, il ne demande qu’à la partager et nous à la raconter. C’est aussi en offrant les meilleures conditions de service à ses propriétaires, ceux qui se séparent de leurs bien (accompagner les vendeurs dans la séparation d’un bien qui peut avoir une valeur sentimentale importante) et ceux qui les acquièrent (les acheteurs, qui peuvent avoir besoin de conseils et de confiance), que notre rôle de passeur prend tout son sens.

L’exigence

Parce que nous avons une haute opinion de notre métier et de son rôle social, psychologique et culturel, nous exigeons l’excellence pour nous-mêmes et nos collaborateurs : les meilleurs compétences et savoir-faire, le plus grand investissement, pour une satisfaction entière de nos clients. À tous les niveaux, accueil, transport, communication, expertise, expression, notre haut degré d’exigence est le gage de notre grande ambition qualitative.

La transparence

Nous n’avons rien à cacher sur le fonctionnement du marché de l'art ni sur le nôtre, notre intégrité est indispensable pour gagner et conserver la confiance de nos clients, socle de notre métier. Quels sont les coûts, les commissions, comment nous nous rémunérons, comment nous expertisons et conservons les objets, nous disons tout.
Mais être transparent, c’est aussi expliquer les objets, simplifier le fonctionnement d’un milieu réservé à tort aux initiés. Vendre et acheter aux enchères est accessible à toutes et tous, nous osons le dire... et le faire.

L’audace

Nous croyons en l’importance de l’image et de son potentiel onirique. Proposer, rêver, désirer est aussi important que posséder.
Pour créer le désir, il faut le renouveler. C’est pourquoi nous voulons, dans notre approche de ce métier ancien et beau, apporter, au-delà de notre passion, notre fraîcheur, notre capacité à être à l’écoute des temps et des mœurs, nos inspirations multiples.

Parce que nous ne sommes pas issus du sérail mais de l’immigration, nous ne sommes pas enfermés dans des carcans. Nous n'avons pas peur de bousculer, tout en les respectant, les codes d’un milieu qui ne profite pas toujours assez des formidables énergies que les artistes, les œuvres, le monde, la vie, les autres génèrent.

Parce que nous avons été élevés dans les valeurs de partage, de générosité et d’ouverture d’esprit, nous voulons partager notre regard singulier, pieds sur terre mais tête dans les étoiles. Parce qu’une image, un objet, une association, une histoire, peuvent illuminer et enrichir, peuvent faire sourire ou réfléchir.

Que ce soit dans notre communication, dans notre discours, dans nos relations avec nos clients et partenaires, nous voulons surprendre sans heurter, illuminer le présent sans brûler la tradition, faire rêver en restant accessibles.

En 1905, les artistes Fauves furent ainsi nommés par un critique car leur langage pictural détonnait trop dans le paysage ambiant. Nous aussi, nous voulons marquer les esprits et les faire voyager.