C'était hier

Vente Signature

jeudi 12 juillet 2018 à 19h00

Sélection d’œuvres d’arts moderne + contemporain et de design

  • télécharger les résultats en PDF
  • contacter Cedric Melado01 55 28 80 90 -

lot 8 Moïse Kisling (1891-1953) Femme au corsage, 1931

Huile sur toile signée en bas à gauche

46 x 38 cm

Estimation 30 000 / 50 000 €

Vendu 41 910 €

(commissions d'achat incluses)

Provenance

> Collection Daniel Malingue, Paris
> Collection Tamenaga, Paris
> Vente de Maître Besch, Cannes Auction, 15 août 2010, lot 258
> Collection privée, Normandie

Bibliographie

> Jean Kisling et Jean Dutourd, Catalogue raisonné de l’œuvre de Moïse Kisling, Tome III, n°121, reproduit

Kisling, peintre des femmes

Peintre majeur de l'École de Paris, Moise Kisling est d’origine polonaise et étudie à l'école des Beaux-Arts de Cracovie où il est né. Très tôt il se rend à Paris où bat le cœur de la créativité artistique du XXe siècle et s'installe au Bateau-Lavoir d'abord, puis à Montparnasse où il fréquente Modigliani, Picasso, Max Jacob, André Derain et le poète Jean Cocteau.
Comme beaucoup d'artistes expatriés, Kisling se porte volontaire pour rejoindre la légion étrangère française et sort grièvement blessé en 1915 de la bataille de la Somme. Il obtient après cela la nationalité française et se porte à nouveau volontaire lors de la seconde guerre mondiale. En 1940 Kisling, d'origine juive, quitte la France pour les États-Unis où il est exposé à New-York et à Washington D.C. Il quitte la Californie en 1946 et s'installe à Sanary-sur-Mer où il meurt en 1953.

Le solide talent de Kisling est défendu par la galerie Charles-Auguste Girard qui l'expose avec succès. Le portrait de notre jeune femme brune est peint en 1931, époque à laquelle Kisling réalise beaucoup de portraits et de nus féminins. Connu sous le titre Femme au corsage, l'œuvre présente une jeune fille au pull à col rond, véritable morceau de peinture aux couleurs vives et modernes à la croisée du pointillisme et de l'abstraction.