Logo

Une Renaissance néocubiste

«Je veux qu’au milieu de cent autres, on remarque une de mes œuvres au premier coup d’œil…»

Ayant trouvé refuge à Paris après avoir été chassée de Russie par la Révolution d’octobre, la jeune femme originaire de Saint-Pétersbourg se consacre pleinement à la peinture. En dix ans à peine, Tamara de Lempicka devient l’une des artistes les plus incontournables du Paris des années folles. Son esthétique post-cubiste, novatrice et singulière, fait écho aux représentations des madones de la Renaissance. Cependant, loin de se contenter de peindre des mères nourricières dévouées et soumises, Lempicka nous fait entrer comme par effraction dans la personnalité de ces femmes de caractère belles, féminines mais pleinement maîtresses de leur destin. Femme peintre certainement la plus connue du XXe siècle, Lempicka est sans conteste la figure de proue de l’Art Déco en peinture.

Lot 115

Retour à la liste des articles