Logo

Et si saint Louis avait rendu justice sous un marronier…

… que seraient devenus les planchers de Versailles ?

Versailles, 1693. Louis XIV est un monarque absolu admiré par l’Europe entière. Il reçoit ambassadeurs et souverains étrangers en grande pompe. Son architecte en chef s’appelle Jules Hardouin-Mansart. Il vient de mener à terme le dernier chantier exigé par le souverain : poser du parquet dans tout le château en utilisant le bois de l’arbre le plus symbolique de la royauté. Celui de l’arbre sous lequel saint Louis rendait justice : le chêne…

… et si Saint-Louis avait rendu la justice sous un marronnier ?

La pose des parquets de Versailles vient de se terminer. Saint-Louis aurait été fier du résultat. D’ailleurs, en cette année 1693, Louis XIV créé en sa mémoire l’ordre de Saint-Louis, une décoration destinée aux meilleurs de ses officiers. Du jour au lendemain, des centaines de soldats foulent de leurs souliers cloutés les parquets de Versailles. Mais le marronnier n’a ni l’endurance ni la résistance des autres bois. Et en cinq ans à peine, les sols sont défoncés en de multiples endroits.

Le 16 novembre 1700, la visite de l’ambassadeur d’Espagne doit couronner la politique de Louis XIV : Charles II d’Espagne s’est enfin résolu à léguer sa couronne au roi-soleil. La Cour au grand complet assiste à l’événement. Mansart observe cette visite historique qui a lieu dans SON écrin : la galerie des glaces du Château de Versailles. La cérémonie a commencé et l’ambassadeur d’Espagne remonte la galerie des glaces. Mansart, ivre d’orgueil, se voit déjà grand ordonnateur des palais du royaume d’Espagne. Soudain, un bruit assourdissant envahit l’immense pièce. Alors qu’il n’est qu’à une dizaine de mètres de Louis XIV, l’ambassadeur d’Espagne disparaît à travers le plancher. Le parquet en marronnier qui recouvre de Versailles a choisi le pire moment pour expirer… L’assistance éclate de rire ! La tête de l’ambassadeur réapparait finalement. Mansard est pétrifié tandis que la Cour rit à gorge déployée. Le roi s’approche de l’ambassadeur d’Espagne qui, humilié, tourne les talons en sens inverse. Louis XIV, furieux, à son architecte en chef, lance un « La Bastille brillera de vos talents » resté célèbre. Emprisonné à la Bastille, Mansart se voit accorder un dernier privilège : dessiner les plans de sa cellule dans laquelle il mourra en 1701.

En 1702, l’Empereur d’Allemagne, nouveau roi d’Espagne, déclare la guerre à la France. Le pays est vaincu en six mois et les armées étrangères occupent le pays. Comble du destin, Louis XIV est enfermé à la Bastille dans la cellule dessinée par Mansard Le 14 décembre, des gardiens complices y introduisent une corde. Louis XIV, tentant de tente de s’évader, tombe dans le vide et meurt sur le coup. Le lendemain, la nouvelle envahit Paris : « le Roi a chu par la mansarde ».

Retour à la liste des articles