À ne pas manquer

FauveParis dans The Art Newspaper : "Pendant le coronavirus, les ventes aux enchères continuent"

26 mars 2020 The Art Newspaper

Certaines sociétés maintiennent des ventes physiques mais sans public, tandis que les vacations "online only" permettent de faire vivre des PME sans cela en difficulté financières.
Par Alexandre Crochet

Une grande partie des activités en France est mise au repos forcé à cause du coronavirus. Mais contre toute attente, certaines maisons de ventes poursuivent les affaires. Autrement. Le 21 mars, FauveParis (qui n’exerce pas à Drouot) a maintenu sa vente aux enchères « en huis clos complet : Maître Cédric Melado était seul au marteau dans la salle et tous les collaborateurs en visioconférence via le système zoom.com. C’était un peu sport mais l’effort en valait la chandelle », confie Dimitri Joannidès, cofondateur de la société. Au total, 205 750 euros ont été récoltés, avec 79 % de lots vendus, dont un Kupka pour 45 000 euros qui a attiré quatre téléphones et trois enchérisseurs en live sur Drouot Digital.